Conseil d’administration de l’ANEL

Le Conseil d’administration de l’ANEL s’est tenu ce 6 mars 2019 à l’Assemblée nationale.

Les débats avec les administrateurs venus de toutes les façades maritimes dont celles de l’Outre-mer et auxquels se sont joint un certain nombre de députés et sénateurs ont principalement porté sur :
– le devenir du Conseil national de la mer et des littoraux, en présence de Karine CLAIREAUX, présidente du Bureau du CNML et maire de Saint-Pierre (de Saint-Pierre et Miquelon)
– les contributions des élus du littoral au Grand débat national pour relayer auprès du gouvernement les problématiques liées aux spécificités de leurs territoires littoraux (application de la Loi Littoral ; PPRI et PPRL ; érosion côtière ; éolien en mer ; pêche et impacts du brexit ; logement ; maintien des jeunes actifs; fonctionnement des aires marines protégées…) Et les demandes exprimées par leurs concitoyens sur la sécurité juridique des documents d’urbanisme
– l’audition des élus de l’ANEL par la mission de l’Inspection générale de l’administration sur le financement de la recomposition spatiale des territoires dont les élus de l’ANEL attendent des propositions nouvelles
– L’audition du président et des élus par le sénateur Gremillet sur la proposition de loi relative au maintien de l’agriculture et de la conchyliculture en zone littorale, objectif soutenu par l’ANEL depuis des années

Les parlementaires étaient invités à présenter leurs rapports :
Maina SAGE, députée de Polynésie et Yannick HAURY, député de Loire-Atlantique, pour la mission sur la « Gestion des évènements climatiques majeurs dans l’Hexagone et les Outre-mer » qui sera une bonne introduction aux débats des futures Assises nationales sur les risques naturels à Montpellier ;
Jérôme BIGNON, sénateur de la Somme, sur l’importance et le rôle des zones humides, comme le souligne le titre de son rapport « Terres d’eau , terres d’avenir ».

Le CA s’est conclu par l’audition de M.Thierry COQUIL, Délégué Mer et Littoral du Ministère de la Transition écologique et solidaire qui a présenté les missions de la DML.