Rémunération des étudiants en médecine

Texte de la question écrite

M. Jean-François Rapin attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les conditions de stage des étudiants en médecine et plus particulièrement sur leur rémunération.

Durant la crise sanitaire liée au Covid-19, les étudiants en médecine se sont largement mobilisés. Présents sur l’ensemble du territoire national, ils se sont engagés au quotidien auprès des professionnels de santé avec un seul objectif : assurer une prise en charge optimale des patients. Exposés à un risque élevé de contamination, ils ont fait preuve d’un grand dévouement. C’est également grâce à eux que la continuité du service de régulation téléphonique du service d’aide médicale urgente (SAMU) a pu être assurée, à l’apogée de la crise.

Alors que se déroulent actuellement des discussions dans le cadre du Ségur de la santé, les étudiants en médecine ont de nombreuses revendications, dont celle de la revalorisation salariale.

Force est de constater que cette dernière n’est pas en adéquation avec leur investissement. À l’heure actuelle, un étudiant effectuant un stage en quatrième année de médecine perçoit 1,29 euro brut de l’heure. Certains étudiants doivent donc faire face à une situation de précarité financière au détriment de leur formation mais également de leur bien-être. De plus, les étudiants hospitaliers disposent de peu de temps libre pour exercer, en parallèle de leurs études, une autre activité rémunérée qui pourrait leur permettre de subvenir à certaines dépenses du quotidien.

Aussi, afin de reconnaître l’engagement des étudiants hospitaliers, il souhaiterait savoir si le Gouvernement envisage une revalorisation des rémunérations de stage pour leur permettre d’effectuer leurs études dans des conditions plus sereines.

En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.