Mouvement de grève chez les sapeurs-pompiers

Au travers d’une question écrite, j’ai interpellé Monsieur le Ministre de l’Intérieur sur la crise grandissante chez les sapeurs-pompiers.

Texte de la question écrite

M. Jean-François Rapin attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les vives inquiétudes des sapeurs-pompiers quant aux conditions d’exercice de leurs missions.

Depuis le 26 juin 2019, de nombreux sapeurs-pompiers sont en grève. Absence de prime de risque, revalorisation attendue de la prime de feu, manque d’effectifs, d’équipements, agressivité et violences à leur égard, épuisement, sursollicitation, multiplication de leurs missions, dont certaines ne relèvent pas de l’urgence… leurs griefs sont nombreux et démontrent le malaise qui touche cette profession.

Le système dans lequel ces professionnels évoluent semble à bout de souffle et peine à se moderniser. Par conséquent, leurs revendications doivent interpeller, bien au-delà des collectivités locales.

Aussi, face à l’urgence d’enrayer cette crise grandissante chez les sapeurs-pompiers, il l’interroge afin de savoir quand le Gouvernement compte entreprendre une véritable réforme de ce système de secours d’urgence qui garantirait à la fois à ces professionnels une amélioration de leurs conditions d’exercice et aux Français un service public de qualité.

En attente de réponse du Ministère de l’intérieur.