Le littoral : grand absent de l’agence nationale de la cohésion des territoires

En créant une nouvelle agence pour remédier aux disparités constatées sur les territoires, le gouvernement a souhaité améliorer la cohésion nationale. L’objectif de cette mesure est tout à louable.

Toutefois, en tant que Sénateur d’un département disposant d’une importante frange littorale et Président de l’ANEL (Association Nationale des Élus du Littoral), je trouve inadmissible que la composition de cette nouvelle instance, en n’identifiant pas spécifiquement de représentant du littoral, laisse de côté 6 millions d’habitants, vivant dans les territoires littoraux de la France hexagonale et des Outre-mer.

En ce sens, soutenu dans ma démarche par de nombreux élus de tous horizons, j’ai souhaité interpeller le Gouvernement, pour qu’il modifie le décret de constitution du Conseil d’administration de la nouvelle Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, et y reconnaisse officiellement la présence d’un élu du littoral.